Poésie sur la Toile > Accueil - Sommaire http://www.anthologie.org > Accueil - Sommaire
Oeuvres Poétiques de Guillaume du Bartas

[1578]
La première Sepmaine ou Création du Monde
Premier Jour de la Sepmaine



   
Oeuvres de poètes francophones du XIIe au XXe siècles
 
Guillaume du Bartas
Guillaume du Bartas, XVIIe siècle, gravure, BNF

[1544] - [1590]
Guillaume du Bartas

«Tout art s'apprend par art, la seule poésie
Est un pur don céleste.
»
Guillaume de Salluste, seigneur du Bartas, L'Uranie.

Né en 1544, à Montfort, en Gascogne, Guillaume de Salluste, seigneur du Bartas est issu d'une famille de commerçants enrichis et de noblesse récente, très attachée à la terre. En 1565, son père achète à l’évêque de Lombez le château du Bartas.
Après de bonnes humanités, Guillaume fit son droit à Toulouse où il fut reçu docteur en 1567.
À la mort de son père en 1566, Du Bartas transforme et aménage le château, se marie – il épouse Catherine de Manas dont il aura quatre filles –, puis se lance véritablement dans la carrière littéraire.
Ses premiers essais poétiques furent couronnés aux Jeux floraux de Toulouse en 1565. La reine de Navarre, Jeanne d'Albret, commande à ce fidèle de la cour le sujet de son premier grand poème épique, La Judith, qui ne parut qu'après la mort de la souveraine dans le recueil intitulé la Muse chrétienne (1567).
Alors que sa famille est de conviction catholique, il décide de se rallier à la foi protestante et d’embrasser le parti d’Henri de Navarre, futur Henri IV, qu’il sert à la cour de Nérac, et dont il sera successivement écuyer tranchant, gentilhomme servant, gentilhomme ordinaire et ambassadeur, notamment auprès de Jacques VI d’Écosse qui l’invita à sa cour en 1587. Il n'entre réellement dans la vie publique qu'au retour de captivité du roi Henri en 1576, et sera dès lors employé à ses côtés à des missions diplomatiques.
Plus tard, il composera pour la future reine Margot, venue rejoindre Henri de Navarre, un poème polyglotte chantant les louanges de la princesse, l'Accueil de la reine de Navarre en 1578. En 1582, il fera de même en glorifiant le roi Henri avec Hymne de la paix.
Devenu gentilhomme du roi de Navarre en 1585, il ne se retire des affaires de la cour qu'après l'accession d'Henri IV au trône de France, en 1589, non sans l'avoir célébré une dernière fois dans le Cantique sur la victoire d'Ivry en 1590.
Du Bartas est à cette époque, et depuis une dizaine d'années, un poète au sommet de sa gloire, dont la renommée éclipse celle de Pierre de Ronsard, tant en France qu'à l'étranger, où il est abondamment traduit.
Parallèlement, il fait fortune en achetant fermes, terres et charges (juge à Montfort; juge et baron de Cologne, bourg proche de son château) et y réussit aussi bien que dans sa carrière auprès du roi. Légende que sa mort sur le champ de bataille d’Ivry (14 mars 1590), légende encore reprise par Heinrich Mann (Henri IV, 1935-1938), puisque Du Bartas s’éteignit à Mauvoysin le 28 août 1590.
Mais la gloire de Du Bartas reste surtout attachée à son Oeuvre littéraire: outre d’inévitables poèmes de circonstances célébrant Catherine de Médicis et la reine Margot, ou glorifiant son maître, il a cultivé avec bonheur une veine religieuse (La Muse chrestienne, 1584), et s’est particulièrement illustré dans la poésie scientifique, encyclopédique et didascalique avec «La Première Sepmaine» ou Création du monde (1578) et La Seconde Sepmaine (1584).
La Première Sepmaine lui apporte la renommée. Ce chef-d'oeuvre de la poésie scientifique est un ouvrage didactique et descriptif directement inspiré de la Bible. Construit sur le modèle des hexamérons, évoque en sept jours et sept chants, calqués sur l’ordre de la Genèse, la création du monde et de l’homme. C’est l’occasion pour le poète de multiplier, en plus de six mille vers, les références érudites, les métaphores audacieuses et baroques, ambitionnant d’offrir un poème-encyclopédie, qui serait la somme des connaissances de son époque (cosmologie, médecine, zoologie).
Son propos est de montrer la grandeur de Dieu à travers les merveilles de la création. Usant abondamment de la métaphore, d'harmonies imitatives, de la répétition de syllabes évocatrices et de néologismes pour évoquer au mieux un objet, il est un maître du baroque littéraire.
La réception de cette oeuvre (rééditions nombreuses, traductions latines, traductions en langues vernaculaires, imitations et commentaires) est prodigieuse, et Du Bartas, «nouvel Orphée», éclipse en partie Ronsard, prince des poètes et auteur d’Hymnes (1555-1556).
Aux sept jours de La Première Sepmaine, vaste poème cosmologique, vint s’ajouter une fresque historique conduisant l’humanité d’Adam au Jugement dernier: la Seconde Sepmaine; oeuvre inachevée qui lui a permis, par le truchement de l’histoire biblique, de conduire une réflexion sur les événements contemporains, l’actualité et le devenir de la culture (translatio studii).
Là encore, l’influence du «docte Gascon» fut décisive autant que durable, particulièrement en Angleterre, où le poète séjourna et où il fut souvent traduit, commenté et imité.
Du Bartas a composé avec les Sepmaines une oeuvre exemplaire de la production poético-scientifique de la fin du XVIe siècle, une oeuvre phare dont l’influence, du père Le Moyne à Goethe, de Victor Hugo à Patrice de La Tour du Pin, allait perdurer.
Jusqu'en 1630 environ, Du Bartas est un des poètes les plus admirés. Puis les connaissances évoluent, et l'inspiration biblique et le style baroque sont rejetés au milieu du XVIIe siècle, en marche vers le classicisme. Il faudra attendre le début du XXe siècle pour qu'il soit à nouveau apprécié à sa juste valeur
.
Guillaume de Salluste, seigneur du Bartas, auteur d'une oeuvre participant de l'esthétique baroque, est considéré comme l'exemple le plus abouti de la poésie scientifique du XVIe siècle.

 
Mise à Jour de la page le 11/2001
© Poésie sur la Toile, 1999 - 2003 - Tous droits réservés -


Oeuvres de poètes francophones du XIIe au XXe siècles L'@nnuaire de la Poésie francophone sur la Toile Qui sommes nous, Copyright, droit d'auteurs, domaine public? Recherche sur le site ou  l'Internet francophone Contactez-Nous!.. Poésie sur la Toile > Accueil