Poésie sur la Toile > Accueil - Sommaire http://www.anthologie.org > Accueil - Sommaire
Oeuvres Poétiques de José Maria de Hérédia

[1861] - [1893]
Les Trophées
Centaures et lapithes



   
Oeuvres de poètes francophones du XIIe au XXe siècles
 
José Maria de Heredia
José Maria de Heredia, photographié (détail)

[1842] - [1905]
José Maria de heredia

«Pour l'artiste scrupuleux, l'œuvre réalisée, quelle qu'en puisse être la valeur, n'est jamais que la scorie de son rêve.»
José Maria de heredia, In les Lettres et les Arts (1886), Notice sur le sculpteur Ernest Christophe.

Descendant des conquistadores espagnols, José Maria de heredia, de père cubain et de mère normande, naît près de Santiago de Cuba, dans une famille de planteurs aisée et cultivée.
Ses études à La Havane puis à Paris, à l'école de Chartes (1662-1865) favorisent une culture historique et un goût de l'érudition qui marqueront toute son oeuvre.
Dès 1861, il s'installe définitivement en France et commence à composer des poèmes très influencés par la toute récente école parnassienne qui prône le réalisme exact et la perfection absolue de la forme. Il publie ses premières oeuvres dans diverses revues, puis apprend de Leconte de Lisle l'art des vers et devient ainsi son premier et plus fidèle disciple. Puis, Leconte de Lisle lui permet de collaborer au journal littéraire, le Parnasse contemporain (1866).
En 1893, il regroupe dans un recueil, «les Trophées», toute sa production poétique (quelque cent dix-huit sonnets auxquels il travaille depuis un quart de siècle) qui fit l'unanimité dans la communauté poétique.
Les Trophées comprennent cinq parties. Les quatre premières parties de ce recueil traitent de l'histoire mondiale depuis les temps helléniques jusqu'à la Renaissance, et la dernière, de la nature et des rêves: «La Grèce et la Sicile», vues à travers l’Anthologie; «Rome et les Barbares», domaine négligé par Leconte de Lisle; «Le Moyen Âge et la Renaissance» dont les titres, «Émail», «Rêve d’émail», «Vitrail», etc., entendent suggérer par des mots les réalités précieuses qu’on touche et qui brillent (ce fils de Cuba a la nostalgie des conquistadores); enfin, après «L’Orient et les Tropiques», «La Nature et le rêve» atténuent les teintes trop uniformément éclatantes des Trophées.
Fidèle à la doctrine parnassienne, Heredia a ciselé à la perfection la forme de ces sonnets, et la thématique «obligée» – histoire, légendes et nature – est propice à des descriptions qui sont autant d'exercices de style. Dans tous ses poèmes, Heredia présente en outre les événements dramatiques avec exactitude, évitant tout commentaire personnel et toute implication philosophique.
Maître incontesté du sonnet français, il fut élu à l'Académie française en 1894, mais ne produisit plus d'oeuvre importante jusquà sa mort en 1905.


 
Mise à Jour de la page le 11/2001
© Poésie sur la Toile, 1999 - 2003 - Tous droits réservés -


Oeuvres de poètes francophones du XIIe au XXe siècles L'@nnuaire de la Poésie francophone sur la Toile Qui sommes nous, Copyright, droit d'auteurs, domaine public? Recherche sur le site ou  l'Internet francophone Contactez-Nous!.. Poésie sur la Toile > Accueil