Poésie sur la Toile > Accueil - Sommaire http://www.anthologie.org > Accueil - Sommaire
Oeuvres Poétiques de Georges Rodenbach

[1886]
La Jeunesse blanche
Dimanches
[1891]
Le Règne du silence
La Vie des Chambres
[1896]
Les Vies encloses
Dans les ciels de Toussaint...
[1898]
Le Miroir du ciel natal
C'est là qu'il faut aller...



   
Oeuvres de poètes francophones du XIIe au XXe siècles
 
Georges Rodenbach
Georges Rodenbach, phographié (détail), 1894, Musée de la Littérature.

[1855] - [1898]
Georges Rodenbach

«Toute une vie en nous, non visible, circule
Et s'enchevêtre en longs remous intermittents;»
Georges Rodenbach, Les Vies encloses.

Georges Rodenbach, écrivain belge de langue française, avocat bruxellois d'origine gantoise passe la plus grande partie de sa vie à Paris dans les premiers temps du symbolisme. Il est l’un des membres les plus originaux d’un mouvement symboliste qui a su garder son autonomie par rapport à l’école française: venu à Paris en 1876, il restera cependant le poète de Bruges où il est né.
Après quelques recueils poétiques peu originaux (le Foyer et les Champs, 1877; les Tristesses, 1879), il publie, en 1886, «la Jeunesse blanche», caractéristique de l'esthétique symboliste par sa dimension mystérieuse, le recours à l'allusion voilée, au mysticisme, à la musicalité du vers.
D'autres recueils poétiquesle Règne du silence», 1891; «les Vies encloses», 1896; «le Miroir du ciel natal», 1898), que
Mallarmé comparait aux «dentelles et aux orfèvreries de Flandres», relèvent de la même sensibilité que le précédent. Dans ces recueils de vers apparaît aussi la nostalgie de sa province Bruges. Absente, elle devient le reflet du monde: les béguinages et les canaux de la Venise du Nord vont servir de relais entre un symbolisme étayé sur des sensations visuelles et une rêverie qui reste au contact de la réalité.
On découvre là le secret d’une poétique des correspondances que Rodenbach a poussée plus loin que la plupart des symbolistes: à partir d’un objet, d’un paysage (ici Bruges), le poète peut évoquer ses impressions sensibles, en général impressions visuelles et auditives mêlées, et ainsi se pose l’existence d’un sujet, le «je» du poète.
Dans ce système d’oscillations, dans ce jeu des correspondances, le monde intérieur et la réalité vont se fondre en une sorte de rêverie mystique où l’on ne saura plus distinguer l’émoi du poète et celui de l’objet.
Alors qu’en général ce procédé restait discret, sa mise en évidence et son exploitation systématique, ainsi que la rigueur de la prosodie de Rodenbach, contribuent parfois à rendre ses vers un peu affectés.
Cependant, l’évocation de la Flandre mystérieuse, des petits bourgs endormis du Nord reste encore très séduisante aujourd’hui.
Le fantastique qui se dégage de toute la poésie de Rodenbach serait peut-être plus original, si précisément le recours incessant à des procédés de technique poétique ne le rattachait pas toujours à la vie intérieure du poète. Mais il s’agit là de la question de la sincérité que pose toute la poésie symboliste.
On retrouve encore les mêmes thèmes, en demi-teintes, du silence et de l’obscurité, la même atmosphère brumeuse et mélancolique dans le roman Bruges-la-Morte (1892), évocation poétique d'une ville-fantôme, ainsi que dans les récits l'Art en exil (1889), le Carillonneur (1897), l'Arbre (1898), le Rouet des brumes (1901).
Rodenbach s'essaye aussi avec succès au théâtre (le Voile, 1894) et collabore à plusieurs journaux (le Figaro, le Mercure de France, la Revue blanche).
Par son amitié avec Edmond de Goncourt, Mallarmé, Verhaeren ou Villiers de l'Isle-Adam, par son influence sur Charles Guérin, par ses attaches à la fois belge et française, Rodenbach joue un rôle de premier plan dans l'histoire du mouvement symboliste, dont son oeuvre illustre toutes les virtualités poétiques, toute l'attachante sensibilité, mais aussi la monotone langueur et la préciosité parfois ostentatoire.

 
Mise à Jour de la page le 11/2001
© Poésie sur la Toile, 1999 - 2003 - Tous droits réservés -


Oeuvres de poètes francophones du XIIe au XXe siècles L'@nnuaire de la Poésie francophone sur la Toile Qui sommes nous, Copyright, droit d'auteurs, domaine public? Recherche sur le site ou  l'Internet francophone Contactez-Nous!.. Poésie sur la Toile > Accueil