Poésie sur la Toile > Accueil - Sommaire http://www.anthologie.org > Accueil - Sommaire
Retour au Sommaire > Maurice Scève

[v.1501 - v.1562]
Maurice Scève



   
Oeuvres de poètes francophones du XIIe au XXe siècles
 

I

L'oeil trop ardent en mes jeunes erreurs
Girouettait, mal caut, à l'impourvue:
Voici – ô peur d'agréables terreurs –
Mon Basilisque, avec sa poignant’ vue
Perçant Corps, Coeur, et Raison dépourvue,
Vint pénétrer en l'Âme de mon Âme.
Grand fut le coup, qui sans tranchante lame
Fait que, vivant le Corps, l'Esprit dévie,
Piteuse hostie au conspect de toi, Dame,
Constituée Idole de ma vie.

 
Mise à Jour de la page le 11/2001
© Poésie sur la Toile, 1999 - 2003 - Tous droits réservés -