Poésie sur la Toile > Sommaire http://www.anthologie.org
La Versification Française

Petit Traité de Versification Française
I-Valeur des syllabes

II-Du nombre des syllabes dans le vers: le mètre
III-De la rime
IV-Le Rythme: «De la musique avant toute chose»
V-Les formes strophiques
VI-Les Poèmes à forme fixe
VII-Les pièces courtes ou genres courts
VIII-Les formes non-strophiques
IX-Quelques précisions



   
La Versification Française
 
Cliquer pour agrandir l'image
Gustave Moreau (1826-1898), Le Poète Voyageur (détail), 1868, Paris, Musée Gustave Moreau

Petit Traité de Versification Française
La Versification Française

«L'idée, trempée dans le vers, prend soudain quelque chose de plus incisif et de plus éclatant. C'est le fer qui devient acier.»
Victor Hugo, Cromwell, Préface.

«Il y a autant de différence entre un Poète et un versificateur qu'entre un bidet et un généreux coursier de Naples.»
Pierre de Ronsard, La Franciade.

versification n. f. (1548; «œuvre en vers», v.1500; lat. versificatio) – Ensemble de règles techniques règles (Les règles de la versification) qui régissent la composition des vers réguliers, qui s'imposent à celui qui écrit en vers. Art d'écrire en vers, de versifier. – Technique du vers propre à un poète: la composition poétique a longtemps été régie par des règles rassemblées dans des Arts poétiques (Du Bellay, Malherbe, Boileau, Verlaine…).

La poésie française repose traditionnelle-ment sur des unités rythmiques et typo-graphiques appelées vers. Le vers français se construit d'après le nombre des syllabes, se termine par des sons répétés, les rimes, qui viennent s'ajouter aux autres éléments rythmiques de la phrase (pauses, accents toniques...), et sont disposés, ou non, en groupe appelés strophes. Le décompte des syllabes et l'emploi de la rime sont soumis à des règles précises, fixées au XVIIe siècle par Malherbe et Boileau, et pratiquées, avec parfois des variantes elles-mêmes clairement définies, jusqu'à la fin du XIXe siècle, où le vers régulier laisse une très large place au «vers libre» (Apollinaire) et au poème en prose (Baudelaire, «Le Spleen de Paris», ou Petits poèmes en prose, 1862).

 
Mise à Jour de la page le 12/2001
© Poésie sur la Toile, 1999 - 2003 - Tous droits réservés -


Oeuvres de poètes francophones du XIIe au XXe siècles L'@nnuaire de la Poésie francophone sur la Toile Qui sommes nous, Copyright, droit d'auteurs, domaine public? Recherche sur le site ou  l'Internet francophone Contactez-Nous!.. Poésie sur la Toile > Accueil